Vous avez un projet de cuisine?

      1. Avertissement:

Créer un projet de cuisine équipée est long et fastidieux. Mon objectif, au travers de ces articles, est de vous donner une “photographie” des offres et méthodes de plusieurs enseignes, afin que vous puissiez évaluer si elle correspond ou non à ce que vous recherchez. Je souhaite que ces approches vous permettent de “gagner du temps”, si précieux.

J’ai décidé de les rédiger en mode “reportages” afin de vous montrer les différentes étapes de mes pérégrinations et d’être le plus proche de la réalité.

Par conséquent, attention : mes reportages vous donnent une vision de “l’ADN” des enseignes mais ils restent quand-même le reflet d’une expérience particulière vécue dans un magasin x avec un interlocuteur y. Cela peut donc varier si je m’adresse à d’autres magasins de la même enseigne et à d’autres interlocuteurs. Les points de vente (qui sont pour la plupart des franchises) conservent une part plus ou moins importante de liberté et de facteurs humains à ne pas négliger.

Cependant :

  • l’offre d’une même enseigne sera toujours la même (façades, meubles, coloris, matériaux).
  • les méthodes de vente d’une même enseigne seront plus ou moins les mêmes.
  • le tarif des éléments à l’unité sera le même.

A contrario :

  • les implantations peuvent varier et donc le prix final aussi.
  • l’accueil peut être différent car, vous le verrez, cela dépend souvent de facteur humain et non de formation.
  • la qualité des prestations finales (pose notamment) peuvent varier.

Je vous souhaite une bonne lecture et n’hésitez pas à me retrouver dans d’autres reportages (concernant Cuisinella et Cuisine Plus), où mon projet de cuisine prend forme.

      2. C’est parti pour l’aventure!

C’est décidé, je me rends chez Socoo’c cet après-midi !

C’est une jeune enseigne qui appartient au groupe Fournier lui-même propriétaire des marques Mobalpa et Perene. Fournier, entreprise familiale française, a récemment racheté l’enseigne Hygéna et transformé tout le parc de magasins Hygéna en points de vente Socoo’c. Grâce à ce rachat, le groupe possède aujourd’hui 135 magasins Socoo’c sur le territoire français.

Cette marque s’affiche comme la meilleure offre “rapport qualité prix” du groupe, en axant sa communication sur la simplicité, la transparence, le prix et la qualité.

Pourquoi commencer mon projet de cuisine par Socoo’c ?

  • J’aime bien leur pub: ce n’est pas la sempiternelle potiche derrière son fourneau mais plutôt un beau gosse genre docteur House qui s’active dans sa cuisine ! Je m’incline donc devant l’effort.
  • Leur site est vraiment bien fait, bourré de conseils et de guides dans le choix et l’aménagement de sa cuisine.
  • Le catalogue téléchargé en ligne propose des ambiances de cuisines plutôt sympas avec un choix qui semble large.

On a le sentiment d’avoir à faire à des professionnels. Allons voir ce que ça donne en magasin….

      3. Ambiance glaciale ❄️

J’arrive en début d’après-midi dans un magasin de la région parisienne.

Première impression : l’éclairage est mauvais, je trouve que les cuisines sont tristes, le magasin est moyennement bien tenu (avec des cartons qui traînent). Déformation professionnelle, me direz-vous ? peut-être, un peu pointilleuse, mais je suis venue avant tout comme consommatrice et là je ne suis pas séduite.  Je sens comme un gros décalage par rapport à ce que j’ai découvert sur le site et le catalogue.

Je ne croise personne, jusqu’au fond du magasin. Par contre, j’entends 2 individus discuter au loin, notamment sur des techniques de vente…C’est pas très malin, les portes sont faites pour éviter cela !

Soudain, quelqu’un m’aborde:

  • “bonjour, on s’occupe de vous ?”
  • “bonjour….non”

Et mon interlocuteur disparaît sans dire un mot…. “Euh…il va revenir ? il m’envoie quelqu’un ? …je fais quoi là?…gros malaise ……. ”

RRRRRRR….c’est si difficile de dire : “Bonjour Madame, vous désirez un café en attendant que quelqu’un vienne s’occuper de vous ?” ou bien “est-ce que vous avez quelques minutes à nous accorder afin que l’on vous présente notre concept ? merci de patienter, je vais vous chercher un conseiller”……la peur du client, des fois que je lui demande de me vendre une cuisine ! ????

Bref, 2 minutes passent et une personne arrive : “Bonjour, je vous écoute”. Bon, je vais pas chipoter, ça aurait été bien qu’elle se présente quand-même la petite dame…….

Je lui explique en 2 mots quel est mon projet de cuisine et que je souhaite avoir des informations sur leur enseigne.

      4. Cela se réchauffe ????

            ✅ Phase 1:

Finalement, la personne (qui s’avère être une “kitchener” …..c’est comme une conseillère cuisiniste), me présente la société et les principaux points forts de l’enseigne. Le tout avec démonstration à l’appui sur un tableau et deux meubles exposés pour l’occasion :

  • Socoo’c est une enseigne du groupe Fournier, fabricant Français qui possède également les marques Mobalpa et Perene.
  • Les caissons et façades sont garantis 5 ans et les systèmes 25 ans.
  • Pas de kits, les caissons sont montés en usine (plus solides, pas de vis apparentes, pose moins longue).
  • Grande modularité grâce aux façades de tiroirs amovibles et aux charnières de portes qui se retirent en un coup de main (nettoyage facilité, possibilité de changer de couleur ou d’aspect de façade à coût réduit dans quelques années). Avec démonstration à l’appui directement sur le meuble.
  • Qualité de la la pose qui se fait par des équipes salariées du magasin.

Le discours est bien rodé et je dois dire qu’il est convaincant pour mon projet de cuisine!

            ❌Phase 2: 

Je pose une petite question : “mais alors quelle est la différence avec Mobalpa” ?

La vendeuse : “Et bien l’offre est plus réduite et les équipements plus limités. Socoo’c se concentre sur les ventes les plus volumiques de Mobalpa, ce qui permet de rationaliser les coûts de production et d’avoir une offre plus basse en terme de prix! ” Mouais….moins convaincue. En tout cas, je suis curieuse d’entendre ce que le vendeur chez Mobalpa aura à me dire, lui !

             ❌Phase 3:

La vendeuse m’accompagne jusqu’à la zone de choix des façades, des plans de travail, des poignées…etc.  Et là, j’ai comme la sensation que mon choix est très limité (peu de matériaux, peu de couleurs). De plus je ne trouve pas les façades très qualitatives et surtout j’ai du mal à me projeter sur le rendu final.

              ✅Phase 4:

La “kitchener” me rassure en me disant qu’avec la vue 3D, on se fait une meilleure idée, et que les façades sont des échantillons un peu “malmenés”. Elle me demande si je suis d’accord pour fixer un prochain rendez-vous afin de créer le projet de cuisine ensemble. Elle pourra également me donner ce jour là un estimatif de prix et la vue 3D.

Je me laisse tenter mais sincèrement je sors du magasin avec la sensation que je ne trouverai pas satisfaction. Je pars donc avec un “à priori ” négatif alors que j’étais entrée avec plein d’étoiles dans la tête !  Cependant, 2 phases sur 4 sont validées, ça mérite quand-même que je revienne!

      5. On se détend….

              5.1 Accueil et attitude chaleureux:

Me voici de retour après une semaine de réflexion et surtout après 2 autres contacts chez des concurrents (Cuisinella et Cuisine Plus). J’ai hâte de voir ce qu’elle va me proposer pour mon projet de cuisine.

L’accueil est bien plus chaleureux que le premier contact ; ça y est, je ne suis plus cette “chose hostile” qui est entrée dans le magasin. Je fais presque partie des meubles !!! On me propose un café, on s’assoit à un bureau et on commence à construire le projet de cuisine ensemble. Yess !

« Ma kitchener » s’installe derrière son ordinateur et commence à dessiner sur un logiciel de vue 3D, la pièce avec les dimensions et les contraintes que je lui communique en “live”. Je peux visionner son travail en même temps sur un écran de TV juste en face de moi.

J’apprécie d’être placée, légèrement sur son côté, ce qui permet de ne pas avoir l’écran de l’ordi positionné comme un mur entre elle et moi. J’ai la possibilité de voir ce qu’elle fait directement sur son écran ou sur le téléviseur avec plus de visibilité. La communication passe bien, les échanges sont agréables.

              5.2 Validation des choix, oui mais:

Une fois les dimensions et les contraintes établies, nous retournons voir les façades et les plans de travail pour valider le choix des matériaux et des couleurs. Je lui explique que je souhaite une cuisine qui se marie bien avec le reste de l’appartement qui est décoré avec un style industriel. Je lui précise également que ma cuisine actuelle est blanche et que je m’en suis lassée ! Elle m’oriente naturellement vers des façades noir mat avec un plan de travail stratifié imitation bois veiné. J’aime beaucoup le plan de travail qui a un aspect très naturel, en revanche, j’émets des doutes sur les difficultés de nettoyage des façades (noir mat) et sur les finitions des champs que je ne trouve pas très jolies.

Et là, elle me parle d’une éponge magique que l’on trouve sur internet pour l’entretien…….

l'éponge magique dans mon projet de cuisine

Puis elle zappe vite sur le problème de finitions des champs, en me disant que ça provient probablement de l’échantillon !

Je reste un peu perplexe mais comme elle ne me propose pas d’autres alternatives, je valide ce choix. Je vérifierai chez ses concurrents si on retrouve le même problème. Quant à l’éponge magique, la vendeuse n’a pas idée à quel point elle va changer ma vie!!!

               5.3 Construction du projet de cuisine en live :

Petit à petit mon projet de  cuisine se construit sous mes yeux. Au fur et à mesure que l’on implante les meubles ma “kitchener” pose des questions sur mon souhait d’aménagement intérieur :

  • casseroliers de toutes tailles
  • meubles avec tiroir à l’anglaise
  • hauteur souhaitée des plans de travail (possible en plusieurs hauteurs pour les grands par exemple)
  • poubelle à tri sélectif
  • tiroir épicier et à couverts
  • meubles hauts avec vitrine ou porte lift

Elle appuie ses arguments en allant me présenter les produits exposés dans les cuisines. Elle connait bien les différents équipements et elle maîtrise très bien son logiciel 3D. La cuisine prend vie, j’arrive à me projeter, le rêve commence!

On termine par mes besoins en électroménagers et là je sens bien qu’elle n’est pas du tout à l’aise. Elle me propose même de choisir dans le catalogue sans me donner de conseils particuliers. Je finis donc par lui dire que je les achèterai de mon côté par un autre biais et elle n’essaie même pas de rattraper l’affaire. Je trouve ça dommage, c’est quand même préférable d’avoir un projet complet!

Finalement, au bout d’1h30, le projet est terminé. Elle m’annonce un budget global approximatif de 11000€ (livraison et pose comprises). Elle évoque dans la foulée une promotion en cours (affichée en magasin) qui permet d’obtenir 150€ de remise tous les 1000€ d’achat de meubles. Ce qui nous amène à un budget d’environ 9500€. Elle me précise que cette promotion s’arrête le 30 Novembre, ce qui me laisse un peu de temps pour y réfléchir. Elle me demande ce que j’en pense. Je lui dis que ça peut rentrer dans mon budget mais que je souhaite faire le tour d’autres cuisinistes avant de rentrer dans la négociation. Elle me propose un autre rdv afin de peaufiner ce projet et de le tarifer au plus juste. Nous sommes donc amenées à nous revoir le 27 Novembre.

Fin de la séance, je quitte le magasin avec un beau projet de cuisine entre les mains mais pour lequel j’ai toujours un doute sur la finition des façades. Et à ce prix, ce n’est pas rien!

      6. Clape final ????

J’arrive en magasin avec une idée un peu plus précise de ce que peut coûter ma nouvelle cuisine puisque j’ai également avancé avec les concurrents de Socoo’c. Au final, ce projet de cuisine serait le moins cher de tous.

Je n’en dis rien au démarrage, je la laisse venir.

On passe en revue le projet pour vérifier que l’on a rien oublié. Je fais faire une modification sur le plan et je valide le projet tel quel, pour obtenir un prix final. Elle m’annonce la cuisine à 9300€ tout compris hors électroménager. Et là je lui dis que je veux encore réfléchir car j’ai fait des démarches ailleurs, qui me semblent intéressantes. Ce que je recherche en réalité c’est qu’elle m’aide à prendre la décision. Pourquoi je choisirais plus son projet de cuisine que celui de Cuisine Plus ou Cuisinella?

Mais j’ai quelqu’un en face de moi qui ne sait pas conclure la vente. Elle n’essaie pas d’en savoir beaucoup plus, c’est même moi qui lui donne quelques informations pour essayer de l’aider! C’est le monde à l’envers! Je finis par lui dire qu’elle est un peu moins chère que Cuisinella mais que l’écart est faible. Je lui dis également que j’ai encore des doutes sur la finition des façades. Enfin, que son implantation me plaît et que j’ai une préférence pour Socoo’c et Cuisinella parce que ce sont des fabrications françaises. Mais toujours rien venant de sa part!…désespérément rien!

Quel gâchis! quel dommage! il y a beaucoup de personnes qu’il faut accompagner dans une décision, je pourrais en faire partie. Vous savez ce sont les mêmes  personnes qui sont devant le miroir dans une boutique de fringues et qui attendent que la vendeuse leur dise: “ça vous va bien, ça fait ressortir vos yeux ou bien cette coupe est vraiment faite pour vous!” Et cette petite phrase magique conforte la personne dans son choix, parce qu’elle avait besoin d’entendre ça pour acheter le vêtement!

J’avais besoin d’être rassurée dans mon choix et elle aurait pu le faire pour que je signe ce jour là, comme :

  • revenir sur les avantages des produits Socoo’c comme elle a su le faire au premier contact (façades amovibles par exemple).
  • me demander si le projet Cuisinella était identique en terme d’aménagement intérieur et en terme d’implantation. Car, en effet, il est légèrement différent.  Elle aurait pu démontrer que son offre était plus pertinente…
  • reparler de la qualité de la pose.
  • me proposer éventuellement d’étudier une autre façade avec des champs invisibles.

Bref, je me déciderai seule mais pas aujourd’hui pour le coup et probablement pas pour Socoo’c. Notamment si ses concurrents sont meilleurs à conclure une vente!

      7.  Et pour vous : Socoo’c ou pas ?

Pour finir, si je dois résumer mon expérience chez Socoo’c, c’est plutôt un avis favorable que je souhaite donner même si ce n’est pas le choix final pour mon projet de cuisine.

Ce qui m’a plu:

  • le made in France
  • la connaissance du produit et les conseils d’agencement
  • la flexibilité des façades
  • la finition des plans de travail
  • le prix et la transparence des promotions
  • les aménagements intérieurs
  • le site internet et le catalogue
  • les nombreuses solutions pour petits espaces présentés sur le site et en magasin
  • la possibilité de visiter l’usine

Ce qui ne m’a pas convaincue :

  • la finition des façades
  • le choix limité de l’offre
  • l’accueil initial
  • la force de conviction de mon interlocuteur

J’espère qu’avec ce reportage et ces éléments, vous pourrez vous faire une première opinion et qu’elle vous permettra de faire un premier tri dans les enseignes que vous solliciterez pour votre projet de cuisine.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *